Rechercher

"Un monde à part – chroniques de l'absurdité institutionnelle" - 100ème édition : 6/6



Les Chroniques de Joseph - épisode 6/6


Dans un EHPAD, une résidente assez dépendante et qui ne voulait surtout pas perdre sa mémoire, se plaignait de ne pouvoir assez souvent aller à « l’activité mémoire » du matin, conséquence d’un horaire de lever trop tardif.


Question : où se situait l’obstacle qui privait cette résidente d’être levée un peu moins tard le matin, lui permettant ainsi d’aller à l’activité mémoire dont elle avait besoin et à laquelle elle tenait tant ?

La réponse fut donnée : on n’a pas que ça à penser, on n’est pas assez nombreux et on fait ce qu’on peut…? (Sic)


Nota Bene :


Tous les EHPAD ne se ressemblent pas, certes.

Mais dans les exemples précédents, la question se pose : où donc peut bien se nicher l’obstacle commun, à l’origine de ce qui à l’évidence, engendre les problèmes… au lieu de les éviter ou de les résoudre ?

« Dans l’absence du bon sens au sein de l’organisation opérationnelle des EHPAD. »

0 vue0 commentaire